EDO - GYMNASTIQUE OYONNAX
EDO - GYMNASTIQUE OYONNAX
EDO - GYMNASTIQUE OYONNAX

Les EDO Vice- Champions de France à Toulouse



C’est avec une équipe quelque peu diminuée que les Enfants du devoir se sont rendus à Toulouse pour la finale des Championnats des Divisions Nationales 1 et 2. En effet, si la formation du moment était la meilleure possible, Loïc DARNAND ne pouvait concourir que sur quatre des six agrès. Une méchante talonnade datant de la finale individuelle à ST – Etienne était encore trop présente pour qu’il puisse faire son exercice au sol et au saut. Néanmoins, en serrant les dents il a pu maîtriser toutes les réceptions des sorties qu’il a dû simplifier nettement à la baisse. Résultat, une perte quatre points avant même le départ. Dans ces conditions difficiles, Loïc a très largement rempli son contrat en rentrant ses quatre notes dans le total final.
Alexis THOREMBEY, a été un homme de base remarquable en débutant à tous les agrès le premier de son équipe. Il avait la lourde charge de réussir chacun de ses exercices pour donner ainsi confiance à ses co-équipiers. Contrat rempli, même si une seule note (au saut) rentre dans le total.
Andreï MUNTEAN était très bien rentré dans le match et réalise la meilleure note au sol. Puis aux cheval d’arçons, malgré un bon passage sans chute, il hérite d’un 13. Une note un peu sévère qui le priva sans doute de ses meilleures capacités de concentration, car à l’agrès suivant les anneaux, Andreï obtient un 12.60, écorné par la non reconnaissance de deux difficultés majeures de son programme. Un peu dépité, la suite fût sans réussite. Il se donne une entorse au saut bien qu’il remporta un bon 14.10, la seconde note de l’équipe. Un exercice complètement loupé aux barres parallèles et un dernier passage très moyen à la barre fixe sont la conséquence de cette blessure. Fort heureusement les trois autres gymnastes ont réalisé un sans faute exemplaire.
Jean- Philippe HAYOZ et Gaëtan MYALLONNIER apportent leurs cinq notes, tandis Jean-Pierre BRUNO rentre six notes dans le total de l’équipe.
Finalement, les gymnastes oyonnaxiens deviennent Vice- Champions de France devançant MONTARGIS d’un point et demi, et derrière NOISY le GRAND, pour trente cinq centièmes de point.
La performance des EDO reste tout de même remarquable car ils devancent bon nombre d’équipes très renforcées avec des gymnastes étrangers, Montargis avec trois Suisses, St- Chamond avec deux Russes et un Hongrois, la Celle St- Cloud avec trois Ukrainien, Vélizy avec deux Ukrainiens, et Kingersheim avec un Allemand, un hollandais et un Roumain.

L’équipe EDO se classe treizième du classement vertical (classement intégral et confondu des Divisions 1 et 2) et conserve néanmoins des chances de Qualification pour la montée dans le TOP 12 en DN 1. Nous reviendrons sur cette éventualité mise en perspective par une réclamation de plusieurs Clubs de DN 1 au dépend d’une équipe pour raison administrative.